Projet Mena

 

Projet Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)

Suivez toutes les activités MENA grâce aux liens suivants :
facebook-MENA facebook-MENAtwitter-MENA twitter-MENA

Mena_Project1

L’autonomisation des femmes pour les rôles de leadership dans le Moyen-Orient et Afrique du Nord (Jordanie, Maroc et Tunisie)

 

Description du projet

Ce projet de sept ans, lancé en septembre 2016 et financé par Affaires mondiales Canada, a été conçu pour habiliter les femmes et promouvoir l’inclusivité dans la gouvernance au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en particulier en Jordanie, au Maroc et en Tunisie. Il vise à rehausser la capacité des femmes de s’engager dans des rôles de leadership et des processus de gouvernance et à accroître la capacité des femmes et des hommes d’influer sur les politiques concernant l’inclusivité.

Le programme adopte une démarche stratégique fondée sur quatre éléments :

  • Prestation de formation en leadership pour accroître les capacités des femmes et leur assurance en vue d’assumer des rôles de leadership
  • Facilitation du réseautage entre le public cible féminin et des femmes qui sont des leaders, pour permettre le transfert de connaissances et le partage d’expériences en matière de leadership transformateur, de gouvernance et de politiques
  • Mise au point et diffusion de matériel qui accroîtra la sensibilisation au leadership féminin et à l’autonomisation des femmes au sein de la population des pays cibles
  • Augmentation de la capacité des organismes et des acteurs locaux de donner de la formation et de communiquer des connaissances en matière de leadership féminin et d’autonomisation des femmes aux concitoyens

Les activités visent quatre groupes principaux de parties prenantes :

  1. Femmes qui sont déjà des leaders (législature, fonction publique, gouvernement local, société civile, entreprises, syndicats, universités), en vue de renforcer leurs compétences en leadership et leur compréhension des processus démocratiques et des systèmes de gouvernance
  2. Femmes qui sont des leaders de l’avenir – De la formation en leadership sera offerte à des administratrices de niveau intermédiaire et à des membres de syndicats, pour encourager les femmes à rechercher des postes de leadership dans leur organisation. Les populations locales seront visées pour encourager davantage de femmes à appuyer des partis politiques et à devenir actives en politique.
  3. Le public – Des activités de sensibilisation et d’information du programme viseront le public en général, car les attitudes aussi bien des hommes que des femmes doivent évoluer pour en arriver à une société plus inclusive et pour remettre en cause des normes culturelles.
  4. Institutions (gouvernementales, non gouvernementales, organisations de la société civile, médias, syndicats, établissements d’enseignement, etc.) – Un effort sera déployé pour renforcer leur capacité d’exercer une influence positive sur les politiques et de créer des programmes qui aideront à en arriver à une gouvernance inclusive.


Historique du leadership féminin dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord


Le climat politique et culturel des pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) a contribué à la marginalisation et à la sous-représentation des femmes dans les sphères politique, civile et universitaire. En conséquence, les pays de la région souffrent de diverses faiblesses sociales, économiques et politiques, étant entendu que l’autonomisation des femmes est un élément vital au progrès. Par ailleurs, le manque de participation féminine dans des rôles d’influence entrave l’évolution des systèmes démocratiques essentiels à un développement durable.

De toute évidence, les femmes ont joué des rôles clés dans l’histoire politique et le progrès de la Jordanie, du Maroc et de la Tunisie, encore récemment dans le Printemps arabe. Toutefois, comme dans le cas d’autres contributions politiques des femmes dans la région MENA. Leur grande influence dans le Printemps arabe n’a pas mené à une augmentation conséquente du nombre de femmes dans des postes politiques et de prise de décisions. Selon le Rapport mondial sur l’écart entre les sexes du Forum économique mondial (2017), la Jordanie, le Maroc et la Tunisie se situent respectivement aux 135e, 136e et 117e rangs pour l’indice mondial d’écart entre les sexes, et aux 126e, 100e et 55e rangs pour l’autonomisation politique des femmes.

Il y a eu des défis à relever en vue d’arriver à l’égalité des genres, mais de grands progrès ont été réalisés au fil des ans. Malgré les avancées, il est essentiel de maintenir la trajectoire et d’éradiquer les contraintes sociales, culturelles et religieuses qui visent à réduire ou limiter au niveau actuel le nombre de représentantes féminines et de femmes à titre individuel qui sont actives en politique, habilitées et aptes à assumer des rôles de leadership. Dans le cadre de son mandat de faire progresser l’égalité des genres et une gouvernance inclusive, le Forum des fédérations entend aider à la réalisation de ces buts. Tel est l’objet du projet L’autonomisation des femmes pour les rôles de leadership dans le Moyen-Orient et Afrique du Nord (Jordanie, Maroc et Tunisie).

Projet Mena:

Forum holds gender promotion workshop
Forum signs partnership for project “Empowering Women for Leadership Roles in MENA”
Empowering Women for Leadership Roles in the MENA Region: Tunisia
L’autonomisation des Femmes pour des Rôles de Leadership dans la Région MENA : Jordanie, Maroc et Tunisie
Mena – a développé et assuré une session de formation ayant pour thème « Femmes cadres dans le milieu sécuritaire et gestion de carrière.

Mena_1

global_affairs